14/09/2014 – Première manifestation d’union pour les Chrétiens et les minorités d’Irak

septembre 14th, 2014

Noun

Ce dimanche 14 septembre 2014 est consacré, dans toute la France, au soutien des populations chrétiennes et yazidis persécutées par les islamistes terroristes de Daech en Irak et au Moyen-Orient. Ce soutien revêt essentiellement une dimension de prières et de recueillement religieux (des messes et veillées sont organisées à Marseille, Lyon, Bordeaux, Nancy, et la prière universelle catholique est dédiée aux Chrétiens d’Orient).

Pour l’aspect laïc et citoyen, à la demande pressante d’une partie des manifestants de 2013,  s’est monté durant le mois d’août le Collectif pour une manifestation d’union nationale pour obtenir des gouvernants une large coalition internationale permettant une intervention coordonnée en Irak et en Syrie. La liste des membres constituant ce Collectif est consultable à la suite de la Pétition « Nous sommes tous des Chrétiens d’Orient » adressée aux gouvernants politiques et religieux mise en ligne sur Change.org que vous pouvez signer en cliquant ICI.

De nombreuses personnalités l’ont rejointe, dont Laurent Wauquiez, député-maire du Puy-en-Velay, Valérie Boyer, député-maire des  11è et 12è arrdts de Marseille, Elie Aboud, député de l’Hérault, Bernard Chenevez, SG des Semaines Sociales de France, et 2ème sur la liste européenne de Nous Citoyens en Ile-de-France, Joseph Thouvenel, vice -pdt de la CFTC, et de nombreux responsables des AFC et de Familles de France, dont Henri Joyeux, membre du CESE.

Devant le succès de ce démarrage encourageant, le premier rassemblement, spontané, multi-confessionnel et populaire, a lieu ce dimanche 14 septembre à 14h place de la République
avec la participation des représentants des divers pays arabes de grosses minorités chrétiennes
regroupés au sein de la Coordination pour les Chrétiens d’Orient en danger (CHREDO), présidé par Patrick Karam.

Prendront la parole des représentants
du Collectif organisateur « Nous sommes tous des chrétiens d’Irak », animé par Virginie Tellenne,
de la Coordination pour les Chrétiens d’Orient en danger (CHREDO), présidé par Patrick KARAM,
dont Jean MAHER, président de l’Organisation Franco-Egyptienne pour les Droits de l’Homme (OFEDH),
Elish YAKO ,
président de l’Association d’Entraide aux Minorités d’Orient (AEMO),
Antoine CHEDID,
président du Rassemblement pour le Liban en France
et Rafic ABOU FADEL, représentant de La Rencontre Orthodoxe

et des représentants de la communauté musulmane.

La première des urgences étant humanitaire, un appel aux dons sera lancé au profit de l’Œuvre d’Orient.

En ce jour de l’Exaltation de la Croix Glorieuse, le rassemblement se dispersera à 16h pour permettre aux personnes qui le souhaitent de rejoindre la Veillée de prières organisée en la basilique du Sacré Cœur de Montmartre avec Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient.

Pétition du 15 août 2014 pour une manifestation d’union nationale en soutien aux chrétiens et minorités religieuses d’Irak

août 15th, 2014

Capture d'écran 2014-08-14 08.52.38

Appel-prière du 15 août aux dirigeants politiques et religieux
pour qu’ils sauvent nos frères chrétiens et yazidis d’Irak
et notre filiation spirituelle avec eux
en soutenant et protégeant une manifestation d’union nationale
mi-septembre à Paris et dans toute la France

Nous sommes tous des chrétiens et yazidis d’Irak, et refusons le « choc des civilisations »

Monsieur le président de la République,
Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le ministre des Affaires étrangères,
Mesdames et messieurs les ministres du Gouvernement français,
Mesdames et messieurs les membres de l’Assemblée nationale
Mesdames et messieurs les membres du Sénat
Mesdames et messieurs les membres du Conseil économique, social et environnemental

Monsieur le président de la Conférence des Evêques de France,
Messieurs les cardinaux de France,
Messieurs les évêques et prêtres de France,

Monsieur le président de la fédération protestante de France,
Mesdames et messieurs les pasteurs de France,

Monsieur le président de L’Assemblée des Evêques orthodoxes de France,
Messieurs les évêques et prêtres orthodoxes de France,

Monsieur le président de du Conseil français du culte musulman,
Messieurs les Imams de France,

Monsieur le grand Rabbin de France,
Messieurs les Rabbins de France,

Madame la présidente de L’Union bouddhiste de France,

                                                                                                         Vendredi 15 août 2014

En ce 15 août, nous sommes tous chrétiens et yazidis d’Irak, tous frères et sœurs réunis au sein d’une seule et même famille humaine et spirituelle.

Nous assistons depuis maintenant deux mois à ce qui s’apparente jour après jour au génocide d’une population, d’une fraternité spirituelle, mais aussi d’une civilisation indispensable au reste de l’Humanité. Inexorablement, depuis trente ans, à nouveau lors des sanglants attentats de Bagdad en 2010, et aujourd’hui dans une dimension sans précédent face au rouleau compresseur de l’Etat islamique, ces hommes, ces femmes et ces enfants se trouvent, aux côtés d’autres minorités religieuses, et notamment nos frères yazidis, face à un choix insoutenable : l’exil forcé ou l’extermination.

Aujourd’hui, les 700 000 personnes jetées sur les routes, sans vivres et sans eau par 50° de chaleur font monter en nous une profonde et légitime révolte face à l’inhumanité dont les fils et les filles d’une antique civilisation à laquelle nous appartenons tous, sont victimes, du seul fait de leur conscience religieuse. Ils luttent et meurent pour leur liberté religieuse, pour notre liberté de conscience.

Si nous ne réagissons pas tous ensemble, les chrétiens d’Irak disparaîtront avec le berceau-même du christianisme 

Nous, membres du Mouvement des Consciences de janvier 2013, ne pouvons plus rester passifs devant nos postes de télévision. Aujourd’hui nous souhaitons agir, au-delà du soutien financier aux associations humanitaires, par nos moyens de citoyens déjà éprouvés à trois reprises : une  capacité réelle et massive de mobilisation pacifique qui a rassemblé des millions de Français. C’est le seul moyen de manifester à la face de la communauté nationale et internationale que cette disparition programmée des chrétiens dans le monde, symbolique du combat contre la Conscience universelle, doit cesser.

Pour une union sacrée des religieux et des politiques

Mesdames et messieurs les dirigeants religieux de notre pays, comme en ce 15 août 2012 où à travers la prière des  évêques de France, vous avez su mobiliser vos fidèles pour sauver l’essentiel de notre humanité sans s’attaquer aux minorités de notre pays, nous en appelons aujourd’hui à chacun d’entre vous, afin d’initier avec les dirigeants politiques du pays, une union sacrée pour sauver l’Humain, son droit à la vie et à sa liberté de conscience, à travers ces communautés chrétiennes et religieuses, minorités en voie de disparition qui doivent être sauvées par la communauté internationale.

Mesdames et messieurs les dirigeants de notre pays, au-delà de l’aide humanitaire qui s’impose avec force, de cette heureuse décision d’envoyer des armes aux résistants peshmergas Kurdes, des nombreuses déclarations d’accueil en France (mais comment accueillir 400 000 personnes ?), au-delà même de l’intervention militaire que même le Vatican considère comme nécessaire, au-delà des déplacements et des indispensables condamnations et prises de position de beaucoup d’entre vous, – ce  dont nous vous remercions sincèrement –, force est de reconnaître que la situation ne bougera pas sans une opinion publique nationale massivement mobilisée pour faire bouger dans une action d’ampleur l’union européenne et la communauté internationale.
Mesdames et messieurs les dirigeants de notre pays, la réussite de votre action diplomatique ne se fera pas sans nous, citoyens français des Consciences.

Pour une manifestation d’union nationale massive dès le mois de septembre

Ce que nous avons fait en 2013 pour la filiation humaine, soutenus par les responsables de toutes les religions mais sans l’appui des dirigeants politiques, nous sommes déterminés à le réitérer en une nouvelle mobilisation massive, cette fois pour l’urgence humanitaire et notre filiation spirituelle universelle. Nous nous réjouissons que ce soit, cette fois, avec l’appui des dirigeants en charge du pays. Elle ne se fera pas utilement sans vous, dirigeants politiques alliés aux religieux, vous tous seuls à pouvoir éviter de précipiter la manifestation dans le choc des civilisations recherché par les djihadistes eux-mêmes.

Non aux guerres de religions comme au « choc des civilisations » 

Que chaque responsable politique et religieux rappelle publiquement l’urgence d’un tel combat et incite ces coreligionaires et leurs soutiens laïcs à en faire autant.

Que chaque responsable politique et religieux soutienne notre initiative citoyenne pour permettre la mobilisation pacifique et massive qui  devra, avant toute chose et grâce à eux, éviter toute sorte de dérives et de radicalisation interne. Le pire serait, comme toujours, une récupération indue par les extrêmes.

Messieurs les dirigeants politiques et religieux de notre pays, nous, citoyens des Consciences, vous le demandons instamment : aidez-nous à une mobilisation massive, apartisane, arconfessionnelle et pacifique en nous soutenant dans une union nationale qui préfigurera l’union internationale indispensable.

Il en va de la crédibilité de notre demande citoyenne, de celle de la classe politique et de celle des autorités religieuse dans leur dialogue inter-religieux et avec le monde. Il en va de la paix sociale en France et de la paix religieuse dans le monde.

Mais il en va surtout du sort des chrétiens et des yazidis d’Irak eux-mêmes.

 Oui, je veux me manifester pour les chrétiens et des yazidis d’Irak :

je signe l’appel aux dirigeants

 

Collectif pour une manifestation d’union nationale en soutien aux Chrétiens d’Irak
et aux minorités persécutées

Martial Beauville, photographe (Sarcelles, 95)

Bernadette Hautcœur- diététicienne, (Valenciennes 59)

Dominique Palliard, président AFC Grenoble (Grenoble, 38)

Jean-François Iung, architecte, président de La Maison de la Filiation (Paris 19)

Françoise Williamson, présidente de Famille de France 44 (Nantes, 44)

Alain Michel, président AFC Sud-Est (Toulon, 83)

Marie Coquelin, présidente de Face à Face (Toulouse, 31)

Xavier de Chasteigner, président AFC Ardèche nord (07)

Philippe Laveau, chrétien évangélique, agent d’exploitation dans les transports urbains (Toulouse, 33)

Géraldine Chamussy, porte-parole Pour une droite Humaine (Chaville 92)

Eric de Guillebon, président AFC d’Annecy et sa région (Annecy, 74)

Jean-Marc Veyron-Lacroix, producteur de vin en Bourgogne, porte-parle d’Homovox (Chasselas, 71)

Jacques Péronneaud, Président des AFC du Var (La Garde, 83)

Armelle de Brichambaut, responsable en paroisse (Paris, 15)

Laurence Tcheng-Reynes, enseignante, porte-parole de La Gauche vitale (Asnières, 92)

Béatrix Mérouze, mère de famille (Paris 14)

Eric Hautcoeur, technicien en biologie médicale retraité, diacre permanent, (Valenciennes 59).

Marie-Françoise Heuby (Nancy, 54)

François Chevaux (Sotteville-les-Rouen, 76)

Dr Elizabeth Dubois (Anzin, 59)

Marie Pette, présidente des Voix de l’Adoption  (Paris, 15)

Jean-Luc Albert, enseignant et officier de marine en retraite (Toulon, 83)

Xavier Bongibault, président de Plus gays pour la vie (Neuilly sur Marne, 93)

Marie-Thérèse Coupey (Annœullin, 59)

Colette Dhellemmes (Chateaudouble, 83)

Estelle Haxel, auteur-compositeur-interprète et commerçante (Douai, 59)

Aimée Ronsard, retraitée (Paris, 8)

Christiane Lelièvre, engagée dans la lutte contre la drogue (Paris, 13)

Marie-Régine de Jauréguiberry, mère de famille (Lyon, 69)

Daniel Jacquemin, aumônier des hôpitaux (Valenciennes, 59)

Marie-Hélène Albert, enseignante en retraite (Toulon, 83)

Catherine Lavelle, pédiatre (Villeneuve d’Ascq, 59)

Hubert de Kerrangat, chef d’entreprise (Paris, 18)

Virginie Tellenne-Merle, présidente de L’AVenir pour Tous (Paris, 15)

Danielle Dabilly, assistante sociale (Bourg-la-Reine, 92)

Marie et Nicolas Gourlet, médecin et électricien (Villeneuve d’Ascq, 59)

 

Tous à la manifestation pacifique à l’appel des Coptes de France

janvier 5th, 2014


Ce vendredi 7 janvier,
Jour de Noël orthodoxe,
de 15 h à 18h
sur le parvis Jean Paul II

de Notre Dame de Paris,

venez soutenir et prier pour les victimes de l’attentat
de l’Eglise copte de « Tous les Saints » d’Alexandrie,
et pour tous les Chrétiens martyrisés au Proche et Moyen-Orient.

Que tous ne soient qu’Un
pour faire entendre le message de paix de Noël,
celui de la liberté religieuse reconnue et protégée
dans tous les pays du monde.

« Liberté religieuse, chemin vers la paix »,
message du pape Benoît XVI pour la journée mondiale pour la paix en 2011

« 2011, une année pour s’engager sur la route de la paix »,
homélie du pape Benoît XVI pour le 1er janvier 2011

Vous pouvez déposer vos messages de soutien et vos coordonnées
en cliquant ici

Massacre du 31 octobre dans la cathédrale de Bagdad : le témoignage de deux petites sœurs irakiennes.

novembre 18th, 2013

Chers frères et soeurs de partout,

Nous voulons commencer cette lettre par vous remercier de tous les messages de communion et de solidarité que nous avons reçus.
Il y a beaucoup de catastrophes naturelles en ce moment dans le monde qui font des victimes bien plus nombreuses que chez nous, mais la cause n’en est pas la haine, c’est ce qui fait toute la différence.
Notre église est habituée aux coups durs, mais c’est la 1ere fois que c’est aussi violent et sauvage

Read the rest of this entry »

VOTEZ JESUS 2012 !

novembre 2nd, 2011

« Les fidèles laïcs ne peuvent absolument pas renoncer à la participation à la ‘politique’, à savoir à l’action multiforme, économique, sociale, législative, administrative, culturelle, qui a pour but de promouvoir, organiquement et par les institutions, le bien commun. » (Bx Jean Paul II, Christifideles laici, n° 42).

« En accomplissant leurs devoirs civils normaux, «guidés par leur conscience chrétienne», selon les valeurs conformes à cette conscience, les fidèles réalisent aussi la tâche qui leur est propre d’animer chrétiennement l’ordre temporel, tout en en respectant la nature et la légitime autonomie, et en coopérant avec les autres citoyens, selon leur compétence spécifique et sous leur propre responsabilité . (Joseph Ratzinger, Note doctrinale concernant certaines questions sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique (n° 1))

« Il revient au fidèle laïc d’annoncer l’Évangile par un témoignage de vie exemplaire, enraciné dans le Christ et vécu dans les réalités temporelles: famille, engagement dans le cadre du travail, de la culture, de la science et de la recherche; exercice des responsabilités sociales, économiques et politiques. (…) « L’être et l’agir dans le monde sont pour les fidèles laïcs une réalité non seulement anthropologique et sociologique, mais encore et spécifiquement théologique et ecclésiale »(Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise, n°543)

Devant le constat sans appel de l’absence de candidats éligibles portant les aspirations légitimes des citoyens croyants au Christ, en Dieu et plus largement dans les valeurs de l’Evangile d’où sont issus les Droits (et Devoirs) de l’Homme et les idéaux républicains de Liberté, Egalité et Fraternité, nous proposons un nouveau moyen de réflexion et d’action par le dialogue à tous  les hommes et femmes, enfants de Dieu et citoyens de la République française, qui souhaitent faire entendre auprès des impétrants du second tour à la magistrature présidentielle  la place non négociable dans leurs programmes des valeurs sacrées et humaines de la vie, de la famille, de la probité, du travail juste, de la liberté de conscience et de croyance, en un mot de la Dignité imprescriptible de l’être humain, dans le gouvernement de la Cité. Cette campagne d’un autre type, fondée sur le dialogue et la consultation, ne propose pas un candidat nouveau (il y en a suffisamment déjà), mais des propositions nouvelles à ceux qui ont la compétence du pouvoir : les finalistes du second tour. Ces propositions que nous leur soumettrons à partir du 6 mai 2012 (Sainte Prudence, et dimanche du 1er tour), c’est vous qui allez les élaborer selon les priorités que vous déterminerez. Il vous suffit de lire et/ou compléter les documents suivants :

- La Profession de Foi des Croyants en Dieu et en l’Homme – base commune de notre engagement dans la campagne Jésus 2012 – que vous acceptez et signez – Le Bulletin de Participation à la conception des propositions que vous remplissez -

Le Calendrier des Opérations à venir que vous consultez régulièrement.
Si le principe et les fondements vous agréent, il faudra alors les faire connaître et  diffuser ces documents autour de vous, notamment en organisant des réunions de réflexions sur les réformes à proposer. Car du plus grand nombre d’entre vous signant la profession de foi dépend le succès de la prise en compte de nos propositions par les candidats. En ce  jour de la fête de la Toussaint 2011, jour du rassemblement de tous les hommes saints sur terre et dans le Ciel, que leur Communion avec nous, pauvres humains déboussolés, nous aide à retrouver le sens de Dieu et de l’Homme au cœur de la cité. Plus vous serez nombreux à signer, chrétiens, catholiques, orthodoxes et protestants mais aussi croyants juifs et musulmans, et tous humanistes de bonne foi, et plus nous pourrons faire entendre notre voix de Foi auprès du futur dirigeant. Et le soutenir – ou pas – en conséquence. Il en va ni plus ni moins du Salut de l’Humanité…

 

> Télécharger le bulletin de participation à la campagne Jesus 2012 ! 

cliquez sur le bulletin Jesus 2012 pour imprimer le votre !

PROFESSION DE FOI DES CROYANTS …

novembre 1st, 2011

… EN DIEU ET EN L’HOMME EN VUE DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2012

Remettons du sens, de la sainteté et l’Homme au cœur de la Cité  !

« La vie est un combat pour la Vérité »
Bienheureux Ivan Merz

1er novembre 2011, Fête de la Toussaint

Nous, croyants de toutes confessions, spécialement chrétienne et catholique, en union avec tous les humanistes de bonne volonté, affirmons qu’il y a urgence à remettre l’Humain au cœur de la politique, et la politique à sa place première devant l’économie.

Nous pensons également que la séparation entre l’Etat et les Eglises – programmée par l’Evangile (1) et légalisée par la loi de 1905 (2) – n’implique nullement cette autre séparation, qui se profile inéluctablement à nos yeux de croyants et d’humanistes, entre la politique et la réflexion fondamentale sur le devenir de l’Homme.

Nous affirmons que notre qualité d’hommes et de femmes de foi, en Dieu et en l’Homme, nous donne une place spécifique et légitime dans le grand débat public qui s’ouvre à l’occasion de l’élection présidentielle. Après des années de silence imposé par une laïcité mal comprise, nous entendons profiter de cette séquence primordiale de notre démocratie, usant ainsi de notre liberté de conscience garantie par la loi citée plus haut, pour y nourrir le dialogue et y apporter la part de réflexion – dénuée de toute velléité partisane comme de la moindre  volonté de pouvoir – sur la dignité infinie de l’Homme et le sens de son existence. Cela commence par le replacer au cœur du gouvernement de sa Cité.

Parce que l’Homme, c’est chacun et chacune d’entre vous !

DE L’ETHIQUE NATURELLE POUR GARANTIR LA DIGNITE DE L’HOMME

Depuis des millénaires, des femmes et des hommes se sont levés contre la barbarie, préservant ainsi l’existence même de l’Humanité. Ils sont morts pour la Liberté et la Justice.

Ces normes non écrites, traduites dans toutes les législations, et leur restant toujours supérieures, ces Liberté et Justice primordiales constituent une seule et même loi universelle, qui permet le déploiement de la nature humaine à travers toutes les cultures : la loi dite naturelle.

La loi naturelle est universelle. Concentrée dans le Décalogue, elle est exprimée par toutes les religions et sagesses du monde non occidental. Définie par les philosophes antiques – Socrate, Platon, Aristote, Cicéron – elle est proclamée par les prophètes de Dieu voire Dieu lui-même – Abraham, Moïse, Jésus. Les philosophes des Lumières, comme Kant ou Voltaire,  s’en réclament également. Tous ces pères fondateurs de notre civilisation européenne et française font référence à la loi naturelle.

Si les chrétiens d’entre nous la revendiquent, ce n’est pas tant au nom de notre foi qu’en notre qualité de citoyens. La loi naturelle est accessible à tout homme doué de raison. Elle est, comme l’écrivait Voltaire dans son dictionnaire philosophique, « l’instinct qui nous fait sentir la justice ». « Agis de telle sorte, recommande encore Emmanuel Kant, que la maxime de ta volonté puisse en même temps toujours valoir comme principe d’une législation universelle. »

Dépassant croyances, époques, territoires et législations, la loi naturelle se trouve au-delà de tout débat, serait-il démocratique. Elle ne peut être remise en cause et son contenu est proprement « in-délibérable ».

Consubstantielle à l’Humanité, la loi naturelle protège la conscience humaine et garantit la dignité de l’Homme.

DE LA CULTURE FRANCAISE ET EUROPEENNE POUR GARANTIR LA PERENNITE DE LA FRANCE ET DE L’EUROPE

Nous, croyants et humanistes, savons que la stabilité et la pérennité de notre Nation française, comme celles de notre institution européenne, actuellement menacées par de grands bouleversements économiques et sociaux, dépendent d’une Culture digne de ce nom. Soutenu par la loi naturelle, irrigué par la philosophie grecque, le Jus latin et la foi judeo-chrétienne, ce patrimoine multiculturel s’unifie dans le christianisme d’où sont issus, avec les philosophes des Lumières, les Droits (et Devoirs) de l’Homme et du Citoyen et nos idéaux de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

Face aux nouveaux défis mondiaux (survie ontologique, survie économique, survie de la paix dans le monde, survie du monde lui-même), il y a aujourd’hui urgence institutionnelle à rappeler que le Christianisme est avec l’Humanisme laïque qui en procède, un des deux piliers de la civilisation française et occidentale.

Nous,  personnes croyantes et humanistes, en signant cette profession de foi, nous engageons  en conscience à apporter notre suffrage au candidat du second tour de l’élection présidentielle qui lui-même s’engagera, en vue du bien commun par la recherche de l’intérêt général, à promouvoir l’accueil du plus faible — de la vie à naître à la fin de vie comme de l’étranger en détresse — l’épanouissement de la famille « durable », l’éthique politique issue de la loi naturelle, la reconnaissance du Christianisme comme composante essentielle de la culture française et européenne, la liberté de conscience qui englobe la liberté de culte comme celle de ne pas croire.

En un mot nous nous engageons à voter pour celui  ou celle qui remettra ainsi du Sens et l’Homme au cœur de la cité.

Frigide Barjot, parodiste, Thomas Gueydier, directeur d’un institut d’enseignement supérieur, Frère Pierre Bidegain, moine aux Béatitudes, Isabelle Lecomte, mère de famille, Philippe Arinõ, enseignant, Xavier Bongibault, responsable associatif, Franck Arnal, cadre, Laurence Tcheng-Reynes, professeur des écoles, Laurence Calonnec, fonctionnaire, Jean-Baptiste Leroux, journaliste, Youssouf Aminata Emilienne, SDF, Bénédicte Buet, infirmière, Goulwen de Kermoysan, thésard en Biologie, Jacqueline Boulant, grand-mère de famille, Maxence Ysembert, étudiant, Monique Douté, retraitée, Stéphane Zeitoun, agent territorial, Catherine Rouvier, professeur d’Université

Pour signer, veuillez remplir le commentaire ci-dessous en y mentionnant vos prénoms, noms, adresse, date de naissance, n° de tel fixe et de portable et votre adresse email.

Avec toute notre reconnaissance pour votre engagement,
les signataires.


APPEL A L’INSURRECTION SALVIFIQUE DES CONSCIENCES !

octobre 14th, 2011

POUR UNE CAMPAGNE JESUS2012

REMETTONS DE LA SAINTETE DANS LA CITE !

Devant le constat sans appel de l’absence de candidats crédibles portant les aspirations légitimes des citoyens croyants au Christ, en Dieu et plus largement dans les valeurs de l’Evangile, nous donnons ici rendez-vous à tous ceux qui souhaitent faire entendre auprès des impétrants à la magistrature présidentielle la voix des Chrétiens, et de tous les croyants d’autres confessions qui souhaitent affirmer la place non négociable des valeurs sacrées et humaines de justice, de probité, de liberté de conscience et de croyance, en un mot de Dignité imprescriptible de l’être humain, dans le gouvernement de la Cité.

Nous donnons rendez-vous ici même à tous les hommes et femmes, enfants de Dieu et citoyens de la République française, le 1er novembre 2011 (1.11.11) pour leur soumettre le texte de

La Profession de FOI des CROYANTS pour l’élection présidentielle.

Il suffit d’inscrire vos coordonnées dès maintenant dans la colonne de  droite pour en être destinataires. Elle sera mise en ligne ici même le jour de la fête de la Toussaint, jour du rassemblement de tous les hommes saints sur terre et dans le Ciel.

De tous ceux qui nous montrent le chemin d’une cité dans laquelle doit à nouveau régner plus de justice, de charité et de probité, de vie. En un mot, de sainteté.

Plus vous serez nombreux à signer, chrétiens, catholiques, orthodoxes et protestants mais aussi croyants juifs et musulmans, et plus nous pourrons faire entendre notre voix de Foi auprès du futur dirigeant. Et le soutenir – ou pas – en conséquence.

Il en va ni plus ni moins du Salut de l’Humanité…

Frigide BARJOT

Gentils de tous les parvis…unissez-vous !

mars 19th, 2011

Cela fait déjà plusieurs semaines que j’en entends parler, de ce Parvis des Gentils, mais comme je suis en pleine « charrette » pour rendre le livre qui raconte ma conversion au catholicisme, je n’ai pas eu le temps de m’y attarder. Et puis hier, ca y est, mon manuscrit est enfin fini… Je vais pouvoir rejoindre sans retard le Parvis des Gentils. Dès aujourd’hui. Read the rest of this entry »

Pourquoi Benoît XVI 
critique la morale catholique

mars 9th, 2011

Par Jean-Marie Guénois, rédacteur en chef adjoint et chargé des religions au Figaro.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Benoît XVI, pourtant perçu comme un pape «rétrograde», pulvérise une conception étriquée de la morale catholique et beaucoup d’autres poncifs, dans le second tome de son Jesus de Nazareth, en sortie mondiale le 10 mars 2011.

Il va même plus loin que son prédécesseur, Jean-Paul II, avec qui il nourrissait ce rare désaccord, portant sur le primat donné à la morale sexuelle. Joseph Ratzinger a toujours pensé que l’éthique du comportement dépendait d’abord de la vivacité de la foi chrétienne. Read the rest of this entry »

L’Église catholique lance un vaste appel à la « conversion »

mars 4th, 2011

Par Jean-Marie Guénois, publié dans le Figaro le 4 mars 2011 dans les Pages Opinions

Un synode se prépare à Rome pour relancer la «nouvelle évangélisation» en évitant l’écueil du «prosélytisme».

Jean-Paul II avait lancé l’idée, créé le slogan, «nouvelle évangélisation» et assuré sa diffusion. Mais il n’avait pas totalement convaincu, sinon quelques mouvements, dont les charismatiques. Beaucoup d’évêques étaient embarrassés par la notion qui remettait en cause à leurs yeux l’un des piliers du concile Vatican II, selon lequel l’Église catholique n’était plus désormais «prosélyte» mais en «dialogue» avec le monde. Voire «en enfouissement», cet art subtil de témoigner sans se montrer. Read the rest of this entry »