Suivre l’exemple des laïcs britanniques…

avril 26th, 2010

En ce lendemain de la journée des vocations, l’Union catholique britannique inaugure ce qui doit, de  mon point de vue initial, être une des missions de l’Appel à la Vérité : « former des laïcs, hommes, femmes » qui vont être préparés à affronter briefings et interviews. Le but est de débattre « avec habileté,  personnalité et respect de la foi catholique » sur les thèmes regardant l’Eglise, y compris les abus sexuels ». C’est ce qu’a déclaré à Rome, Jack Valero, son porte-parole.

Que cette initiative soit vite comprise en France, si possible dès maintenant,  si possible ici même!

Avis aux débatteurs, les arguments seront sur ce site, les trainings suivront ! Engagez-vous.

Frigide Barjot

ROME, 26 avr 2010 (AFP) – Pédophilie : des porte-parole catholiques formés pour le voyage du pape en GB

L’Union catholique britannique a annoncé lundi à Rome qu’elle formait des porte-parole préparés à répondre aux médias sur les sujets sensibles de l’Eglise, dont la pédophilie, dans la perspective de la visite du pape Benoît XVI au Royaume Uni en septembre, a indiqué l’agence Ansa.

L’association a indiqué, au cours d’un colloque sur la communication de l’Eglise organisé à Rome, qu’elle préparait 25 « porte-parole » qui défendront les positions de l’Eglise lors d’un voyage qui s’annonce délicat.

Benoît XVI doit effectuer la première visite officielle d’un pape au Royaume-Uni, pays anglican, du 16 au 19 septembre.

Cette visite a été contestée, à un moment où Benoît XVI est confronté aux scandales des abus sexuels commis sur des enfants par des prêtres et religieux dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique du Nord et latine et a critiqué des projets de lois britanniques touchant à l’homosexualité et l’euthanasie.

Une pétition protestant contre l’utilisation de fonds publics pour financer la visite, qui a recueilli quelque 28.000 signatures, a été remise début mars au Premier ministre Gordon Brown. Deux militants britanniques de l’athéisme veulent aussi faire arrêter le pape pour « crimes contre l’humanité », à la suite d’accusations selon lesquelles il aurait couvert des prêtres pédophiles.

Le projet de l’Union catholique, approuvé par la conférence épiscopale britannique, a été lancé en février et se terminera en juillet et nous aurons alors « 25 personnes prêtes à débattre sur les problématiques de l’Eglise, même sous le feu des médias », a déclaré Jack Valero, un des initiateurs.

Les porte-parole « sont des laïcs, hommes, femmes » qui vont être préparés à affronter briefings et interviews. Le but est de débattre « avec habilité, personnalité et respect de la foi catholique » sur les thèmes regardant l’Eglise, y compris les abus sexuels, a-t-il ajouté.

« Ce n’est pas un défi aux médias, c’est seulement un moyen d’aller à la rencontre des moyens de communication en parlant clairement de quelques questions de base », a dit M. Valero.

Leave a Reply